Libye : HRW accuse Frontex de faciliter le refoulement de migrants

Human Rights Watch (HRW) a accusé lundi 1er août l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex de soutenir, à l’aide d’un drone notamment, « les efforts des forces libyennes pour intercepter les bateaux » de migrants, malgré des « preuves accablantes de torture et d’exploitation en Libye ».

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS