L’Irak réduit de moitié ses zones cultivées à cause de la sécheresse

La sécheresse et les pénuries d’eau vont contraindre l’Irak à réduire de moitié les zones cultivées pour la saison hivernale 2021-2022, ont annoncé les autorités, un responsable onusien évoquant des projets pour aider les agriculteurs du pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS