L’OMS reprend les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé mercredi 3 juin la reprise des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine comme traitement potentiel contre le Covid-19.

Le Plaquénil (Photo : Xinhua)

Après analyse, le comité de sécurité de l’OMS a estimé “qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole” des essais cliniques sur ce médicament.

L’OMS avait annoncé la semaine dernière la suspension de l’administration d’hydroxychloroquine en raison des “inquiétudes quant à la sécurité du médicament”, suite à la publication d’une étude parue dans la revue médicale The Lancet. Celle-ci jugeait inefficace, voire dangereux, le recours à la chloroquine et à l’hydroxychloroquine.

The Lancet a depuis pris ses distances avec cette étude. Les principales critiques portent sur la fiabilité des données de cette étude, collectées dans des hôpitaux par une entreprise américaine, Surgisphere, qui se présente comme une société d’analyse de données de santé.

Après sa parution, de nombreux chercheurs avaient exprimé leurs doutes, y compris des scientifiques sceptiques sur l’intérêt de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

A ce jour, plus de 3.500 patients dans 35 pays ont participé à l’étude “Solidarité”, un essai clinique international lancé par l’OMS dans le but de trouver un traitement efficace au Covid-19.

TAGS