L’ONU débloque des fonds d’urgence pour le Soudan

Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) des Nations unies a débloqué jeudi 11 avril une enveloppe de 26,5 millions de dollars destinée à fournir une assistance vitale au cours des six prochains mois à plus de 800.000 personnes touchées par la crise économique et l’insécurité alimentaire dans sept Etats du Soudan.

Des réfugiés sud-soudanais reçoivent des vivres dans un camp au Soudan (Photo : Xinhua)

Un total de 5,8 millions de personnes ont été touchées par l’insécurité alimentaire entre janvier et mars 2019, en nette hausse par rapport à 2018, et leur nombre devrait encore augmenter durant la période de soudure à partir de mai 2019, selon l’ONU.

“La crise économique a eu des répercussions sur la situation humanitaire au-delà de l’insécurité alimentaire”, a déclaré Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence.

Nutrition, accès à l’eau et soins de santé

“Les fonds permettront d’intensifier le traitement de la malnutrition aiguë sévère et modérée chez les jeunes enfants et les femmes enceintes, à fournir de l’eau potable et à réparer et construire des installations sanitaires et d’assainissement essentielles pour atténuer les maladies évitables”, a assuré M. Lowcock.

Ils renforceront également les services médicaux essentiels et les soins de santé maternelle, infantile et génésique pour 320.000 personnes.

En outre, les agriculteurs et les éleveurs des zones ciblées recevront des fonds et une formation pour améliorer la production alimentaire et animale pour plus de 500.000 personnes, a précisé dans un communiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

Le Soudan compte 1,9 million de déplacés et 1,2 million de réfugiés, principalement originaires du Soudan du Sud.

En 2019, l’ONU estime qu’elle aura besoin d’1 milliard de dollars pour aider 4,4 millions de personnes parmi les plus vulnérables au Soudan. (Xinhua)