L’ONU lance un appel de 296 millions de dollars pour les réfugiés burundais

Le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) et 35 partenaires ont lancé mardi 15 janvier un appel de fonds de 296 millions de dollars pour venir en aide cette année à 345.000 réfugiés burundais dans les pays voisins.

“La situation des réfugiés burundais est l’une des plus négligées au monde et, en 2018, elle comptait également parmi les crises les plus sous-financées”, a déclaré Charlie Yaxley, porte-parole du HCR, lors d’une conférence de presse au Palais des Nations de Genève.

Les réfugiés burundais vivent principalement en Tanzanie, en RDC, au Rwanda et en Ouganda, rappelle l’ONU dans un communiqué.

En 2018, la réponse pour l’aide aux réfugiés burundais n’a reçu que 35% des 391 millions de dollars recherchés. Des coupes avaient dû être effectuées dans l’aide alimentaire notamment. Le secteur de l’éducation est également fortement impacté par le manque de moyens financiers: seuls 20% des enfants réfugiés burundais en âge de fréquenter l’école secondaire sont scolarisés.
D’après les chiffres du HCR, chaque mois, 300 Burundais en moyenne continuent de fuir leur pays.

(Le JD)