L’UE ajoute 225 millions d’euros en faveur de 25 pays d’Afrique

L’Union européenne (UE) a annoncé une aide supplémentaire de 225 millions d’euros en faveur de 25 pays d’Afrique orientale et australe et de l’océan Indien pour y renforcer “la création d’emplois et la stabilité”, a-t-on appris d’un communiqué de Bruxelles, samedi 9 février.

“Concrètement, trois nouvelles actions sont envisagées pour favoriser la création d’emplois et la prospérité en Afrique orientale et australe (125 millions d’euros), ainsi que le développement urbain côtier (80 millions d’euros) et la sécurité maritime en mer Rouge (20 millions d’euros)”, détaille le document.

“Cette enveloppe financière supplémentaire en faveur de la coopération favorisera l’intégration économique et la création d’emplois, tout en renforçant le lien entre développement et sécurité”, explique l’UE.

“L’évolution récente de la situation dans la région rend nécessaire un soutien accru visant à surmonter les difficultés grandissantes posées par la croissance des populations, les effets néfastes du changement climatique, une piètre gouvernance et les effets déstabilisateurs de la criminalité internationale”, note le texte.

Les 25 pays bénéficiaires sont l’Angola, le Botswana, le Burundi, les Comores, Djibouti, la République démocratique du Congo, l’Erythrée, l’Eswatini (ex-Swaziland), l’Ethiopie, le Kenya, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.
L’UE a en outre débloqué un budget supplémentaire de 7 millions d’euros de financements bilatéraux avec Sao Tomé-et-Principe.

Cette nouvelle aide porte à 1,49 milliard d’euros l’enveloppe financière totale du programme indicatif régional pour la période 2014-2020, qui s’articule autour de trois axes prioritaires: intégration économique régionale; paix, sécurité et stabilité régionale; et gestion régionale des ressources naturelles. (Le JD)