L’UE débloque 100 millions d’euros pour la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs

La Commission européenne a annoncé mercredi 29 mai un budget additionnel de 99,5 millions d’euros en faveur de la Corne de l’Afrique et des Grands Lacs, au titre du fonds fiduciaire d’urgence.

“Les quelque 100 millions d’euros que nous avons approuvés permettront d’aider les communautés vulnérables, contribuant ainsi directement à la paix et à la stabilité”, a commenté le commissaire européen chargé de la Coopération internationale et du développement, Neven Mimica.

Le fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique a été créé en 2015 en vue de remédier aux causes profondes de l’instabilité, des migrations irrégulières et des déplacements forcés. Les ressources allouées à ce fonds par les institutions européennes, les Etats membres de l’UE et d’autres donateurs s’élèvent actuellement à 4,2 milliards d’euros.

Détail de la distribution des nouveaux financements (nous reproduisons ci-dessous un extrait du communiqué de l’UE):

Au niveau national, quatre nouveaux programmes ont été approuvés pour les pays et domaines suivants:
– Soudan du Sud: renforcement de l’accès à l’enseignement primaire et secondaire pour les enfants vivant dans des zones reculées (15 millions d’euros) et accès aux services de santé, notamment aux services de nutrition, en particulier pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans (15 millions d’euros).
– Soudan: amélioration de l’accès à la santé pour les populations déplacées et les communautés d’accueil au Darfour (15 millions d’euros).
– Ethiopie: développement socio-économique et consolidation de la paix pour les communautés vulnérables et marginalisées dans la région du Tigré (6 millions d’euros).

Parallèlement à ces quatre programmes, deux nouveaux programmes récemment approuvés viendront renforcer le cadre d’action global des Nations unies pour les réfugiés en Ethiopie et dans la région des Grands Lacs:

Ethiopie – région de Gambella: soutien à la fourniture de services de santé aux communautés d’accueil, aux réfugiés et aux autres personnes déplacées (8 millions d’euros).
Région des Grands Lacs: renforcement du dialogue pour trouver de meilleures solutions pour les populations déplacées et les communautés d’accueil au Rwanda, en Ouganda, au Burundi, en Tanzanie et en République démocratique du Congo (9 millions d’euros).

Les questions migratoires dans cette région, qui accueille le plus grand nombre de réfugiés au monde, continueront à être prises en compte dans le cadre de la deuxième phase du programme pour une meilleure gestion des migrations (30 millions d’euros).

En outre, de nouveaux fonds ont été approuvés pour deux programmes en cours au Kenya: un montant supplémentaire d’un million d’euros sera consacré à un programme pour la jeunesse et un demi-million d’euros supplémentaire soutiendra la stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme violent.