Migrations : L’UE suspend les patrouilles navales en Méditerranée

L’Union européenne a réduit le champ d’action de sa mission Sophia de lutte contre le trafic de migrants en Méditerranée, sous la pression du gouvernement italien, en la limitant officiellement à des patrouilles aériennes et à la formation des gardes-côtes libyens.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com