L’Unesco déplore une baisse de l’aide à l’éducation

En 2017, l’aide à l’éducation s’élevait à 13,2 milliards de dollars, soit une baisse de 2% (288 millions) par rapport à 2016, selon les chiffres communiqués par le Rapport mondial de suivi sur l’éducation, publié mardi 14 mai par l’Unesco.

Une classe sous une toile de tente, dans la province d’Herat, en Afghanistan (Photo : Xinhua)

“Même si les donateurs contribuent toujours financièrement, ils dépensent une somme fixe à travers différents canaux, sans augmenter leur contribution”, déplore Manos Antoninis, qui a dirigé le Rapport.
L’Allemagne arrive en tête des donateurs en matière d’aide à l’éducation avec 2 milliards de dollars en 2017, suivie par les Etats-Unis (1,5 milliard) et la France (1,3 milliard).

Hausse de l’aide à l’enseignement supérieur

Il faut toutefois noter que 58% des fonds accordés par l’Allemagne et 69% de ceux alloués par la France sont destinés à des bourses d’études et à couvrir les frais de scolarité des étudiants issus des pays en développement inscrits dans leurs établissements d’enseignement supérieur.

Tandis que l’aide à l’enseignement supérieur a augmenté, celle consacrée à l’enseignement secondaire et à l’éducation de base a diminué respectivement de 2% et de 8% entre 2016 et 2017.

Une part importante de cette réduction s’explique par la baisse de 29% de la part consacrée par le Royaume-Uni à l’aide à l’éducation, dont 60% pour ce qui est de l’éducation de base, souligne l’agence onusienne.

“L’éducation a perdu son caractère prioritaire aux yeux des acteurs du développement, la part de l’éducation étant passée de 10,7% de l’aide totale en 2007 à seulement 7,1% en 2017”, note l’Unesco.

“Une baisse de l’aide à l’éducation pourrait constituer une bonne nouvelle si cela voulait dire que les gouvernements avaient moins besoin de ces fonds, mais cela ne semble pas être le cas”, a indiqué M. Antoninis. (Le JD)