L’Unicef n’a encore reçu que la moitié de son budget 2019

A moins de 70 jours de la fin de l’année, l’Unicef n’a reçu que la moitié du budget prévu pour venir en aide aux enfants vulnérables dans le monde en 2019.

Campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole soutenue par l’Unicef au Yémen (Photo : Unicef)

En date du 22 octobre, l’Unicef n’a reçu que 54% des 4,16 milliards de dollars nécessaires pour répondre aux besoins de base en matière de santé, d’éducation, de nutrition et de protection de 41 millions d’enfants dans 59 pays cette année, a annoncé l’agence onusienne.

“Des millions d’enfants” en danger

Ce manque de financement, s’il persiste jusqu’à la fin de l’année, mettra en danger des millions d’enfants vivant dans des zones de conflit et de catastrophes, a prévenu l’agence.

“Des millions d’enfants vulnérables dans le monde souffrent des conséquences graves de crises humanitaires de plus en plus complexes”, a déclaré la directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta Fore.

“Sans ressources supplémentaires, ces enfants n’iront pas à l’école, ne seront pas vaccinés, ne recevront pas une nutrition adéquate ni ne seront protégés de la violence et des abus”, a-t-elle ajouté.

Le Pakistan, le Cameroun, le Burkina Faso et le Venezuela font partie des pays où les déficits de financement de l’agence sont les plus importants.

Les urgences à grande échelle en Syrie et dans les pays voisins, au Yémen, en République démocratique du Congo (RDC) et au Bangladesh demeurent aussi largement sous-financées. (Xinhua)

TAGS