Madagascar exporte son remède traditionnel

La Guinée-Bissau a réceptionné samedi 2 mai des stocks d’une potion promue par le président de Madagascar comme un remède au Covid-19 qui seront ensuite distribués à d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

“Nous, les Africains, on doit croire en l’Afrique”, a déclaré le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, venu en personne à l’aéroport, estimant que “la découverte de ces remèdes prouve que l’Afrique aussi a des compétences”.

Les cartons sont destinés non seulement à la Guinée-Bissau, mais aussi aux 14 autres membres de la Cédéao, a confirmé son chef de cabinet.

La Guinée-Equatoriale a elle aussi reçu des lots de “Covid-Organics”, le jeudi précédent.

Pas de tests scientifiques

Le président malgache Andry Rajoelina vante les vertus curatives et préventives de ce breuvage à base d’artemisia, une plante à l’efficacité prouvée dans les multithérapies contre le paludisme, et d’autres herbes qui poussent à Madagascar.

Il a répété vendredi que les patients traités au Covid-Organics avaient été totalement guéris au bout de dix jours. Il a exprimé aussi sa volonté de venir en aide à toute l’Afrique.

L’efficacité du Covid-Organics contre le Covid-19 n’a pourtant fait l’objet d’aucune étude scientifique publiée. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne que la décoction n’a pas été testée quant à son efficacité et son innocuité.

La Guinée-Buissau a dit son intention de faire tester le breuvage par des membres éminents du gouvernement, dont le Premier ministre.

Le ministre de la Santé de Guinée-Equatoriale, Salomon Nguema Owono, a annoncé pour sa part à la télévision d’Etat que le Covid-Organics serait distribué sous sa forme préventive aux personnes saines et sous sa forme curative, à titre expérimental pendant 14 jours, aux patients hospitalisés. (Agences)

TAGS