Madagascar : L’ONU a besoin de plus de fonds pour lutter contre la famine

L’ONU, qui estime que la famine qui frappe Madagascar est la première due au réchauffement climatique provoqué par l’homme, a réclamé vendredi davantage de fonds aux donateurs pour venir en aide à 1,3 million de personnes dans le sud de l’île.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS