Madagascar : Plus de la moitié des députés soupçonnés de corruption

Le bureau malgache chargé de la lutte anticorruption (Bianco) a transmis au parquet les noms de plus de la moitié des députés de l’Assemblée, soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin, à moins de deux semaines des élections législatives.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com