Attaque de Tessit au Mali : 42 soldats tués, attaque la plus meurtrière depuis 2019

Quarante-deux soldats maliens ont été tués dimanche 7 août dans le nord-est du Mali, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, dans l’attaque la plus meurtrière attribuée à des jihadistes contre les forces maliennes depuis 2019, selon un bilan officiel.

L’armée a « réagi vigoureusement à une attaque complexe et coordonnée » à Tessit au cours de laquelle elle a enregistré « 42 morts et 22 blessés » dans ses rangs, faisant aussi état de « 37 terroristes neutralisés » et plusieurs de leurs équipements « abandonnés » lors de « plusieurs heures de combat », selon un communiqué du gouvernement.

C’est le plus lourd bilan officiel pour l’armée malienne depuis la série d’attaques fin 2019-début 2020 par le groupe Etat islamique de camps militaires dans cette même région des trois frontières. 

(AFP)

TAGS