Mali : 31 morts dans une nouvelle attaque du village d’Ogossagou

Trente-et-un civils ont été tués dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 février lors d’une attaque dans le village malien d’Ogossagou (centre), théâtre en 2019 du massacre attribué à des chasseurs dogons de quelque 160 Peuls.

“Certains étaient calcinés”, a témoigné le chef du village, Aly Ousmane Barry, indiquant que l’attaque avait été menée par une trentaine d’hommes armés.

Selon lui, les assaillants “ont mis le feu à une partie du village”.

Les chasseurs dogons ont à nouveau été montrés du doigt par des responsables locaux sans que rien ne permette de corroborer indépendamment le caractère communautaire de l’attaque dans cette zone reculée frontalière du Burkina Faso. Les autorités ont, elles, été mises en cause en raison du retrait de l’armée de la localité quelques heures avant le carnage.

“On avait dit aux militaires de ne pas partir et ils sont partis. Ce qui a encouragé les chasseurs traditionnels à revenir”, a déploré un élu local s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour des raisons de sécurité. (AFP)

TAGS