Mali, Burkina, Guinée : La Cédéao reporte sa décision sur les sanctions

Les dirigeants ouest-africains réunis à Accra se sont séparés samedi sans s’entendre sur les sanctions à l’encontre des régimes putschistes du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée et se retrouveront le 3 juillet dans la capitale ghanéenne.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS