Mali : Des religieux demandent la démission du Premier ministre

Devant une foule de 60.000 personnes, des dirigeants religieux maliens ont réclamé dimanche 10 février à Bamako la fin de la malgouvernance et de la “dépravation des moeurs”, appelant au départ du Premier ministre auquel ils reprochent notamment une approche laxiste de l’homosexualité, question taboue dans ce pays très majoritairement musulman.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com