Nord du Mali : Trois camps de l’ONU visés par des tirs

Des explosions ont ciblé samedi 4 et dimanche 5 décembre trois camps de l’ONU dans le nord du Mali, sans faire de victimes, a annoncé la Mission onusienne dans le pays (Minusma).

“Des tirs de mortier lancés essentiellement du nord du camp” de Gao ont laissé dimanche “quelques impacts avec des traces à l’intérieur”, a indiqué une source proche de la Minusma.

Il y a eu également “des tirs de mortier” sur les camps de la Minusma samedi à Kidal et à Ansongo, toujours dans le nord du pays, a rapporté Myriam Dessables, directrice de la communication de la Minusma. Elle a précisé que ces tirs n’avaient pas fait de dégâts.

Ces incidents surviennent alors que la réorganisation de la présence militaire française au Mali est en cours avec la fin programmée de l’opération Barkhane.

Le plan français prévoit une évacuation de Kidal, Tessalit et Tombouctou pour recentrer les effectifs autour de Gao et Ménaka, plus près de la “zone des trois frontières”, aux confins du Niger et du Burkina Faso.

TAGS