Mali : La formation militaire de l’UE toujours gelée

L’Union européenne est toujours “en attente” des garanties demandées à la junte au pouvoir au Mali pour la poursuite de ses missions de formation militaire, a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

“Il n’est pas question que les unités de l’armée malienne formées au combat par les missions de l’UE collaborent aux activités du groupe russe Wagner”, a-t-il averti à l’issue d’une réunion avec les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’UE lundi 21 mars à Bruxelles.

Rester au Mali, “mais pas à n’importe quel prix”

“Nous voulons rester engagés au Mali, mais pas à n’importe quel prix”, a-t-il répété.

“La situation se dégrade au Mali et nous sommes inquiets de l’engagement de Wagner à cause des exactions commises dans les pays où il a été engagé”, a-t-il expliqué, en référence au groupe paramilitaire russe accusé d’être constitué de mercenaires.

“Nous sommes en attente de la réponse de la junte à nos demandes et j’ai demandé aux commandants d’adapter les missions au contexte”, a-t-il précisé.
Les entraînements des unités maliennes ont été suspendus, a-t-on indiqué de source européenne.

“Si les garanties demandées ne sont fournies, nous n’aurons pas d’autre choix que de revoir les activités de nos missions”, a-t-il précisé. L’unanimité des Etats membres est requise pour annuler les missions européennes, a-t-il rappelé.

L’UE a deux missions de formation au Mali, l’EUTM pour les forces armées et l’EUCAP Sahel-Mali pour la police. Le mandat de l’EUCAP, approuvé en 2015, a été prolongé au 31 janvier 2023. Celui de l’EUTM, depuis 2013, court jusqu’au 18 mai 2024.

(AFP)

TAGS