Mali : La principale alliance jihadiste du Sahel revendique les attaques contre l’armée

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), la principale alliance jihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, a revendiqué les deux attaques meurtrières contre les camps de l’armée malienne de Boulkessy et Mondoro, près de la frontière du Burkina Faso, son plus important revers depuis des années.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS