Mali : L’armée peut-elle “gérer en même temps la politique à Bamako et combattre sur le terrain” ?

Les militaires maliens, auteurs de leur second coup de force en moins d’un an, devront choisir entre la poursuite des intrigues de palais et la lutte contre les jihadistes, estiment des experts, dont certains redoutent que la situation ne profite aux terroristes.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS