Mali : Le chef de la junte accuse de “sabotage” les dirigeants arrêtés

L’homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, a indiqué mardi avoir démis de leurs fonctions le président et le Premier ministre de transition, coupables selon lui de tentative de “sabotage”, dans ce qui s’apparente à un deuxième putsch en neuf mois.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS