Mali : Le président de transition investi, les sanctions maintenues

Le président et le vice-président de transition au Mali ont prêté serment vendredi 25 septembre en promettant le retour d’un gouvernement civil sous 18 mois, mais les pays ouest-africains ont décidé de maintenir leurs sanctions jusqu’à la nomination d’un Premier ministre civil.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS