Mali : Le président de transition promulgue la loi électorale

Le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, a promulgué vendredi la loi électorale adoptée une semaine plus tôt par l’organe législatif, une condition à l’organisation d’élections et à un retour des civils au pouvoir.

Ce texte avait été adopté le 17 juin par le Conseil national de transition (CNT), l’organe législatif installé par les militaires au pouvoir. Il met notamment en place un organe unique de gestion des élections à la place d’un système tripartite contesté.

Calendrier électoral attendu

Le gouvernement malien avait indiqué qu’une fois cette loi électorale adoptée, il pourrait présenter très rapidement à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) le calendrier qu’elle réclame, avec le détail des étapes qui mèneraient à des élections précédant le retour des civils au pouvoir.

L’adoption de ce projet de loi intervient dans un contexte de négociations serrées entre le Mali et la Cédéao dont le médiateur, l’ancien président du Nigeria Goodluck Jonathan, vient de passer deux jours à Bamako.

Un nouveau sommet de la Cédéao est prévu le 3 juillet à Accra, durant lequel sera étudié le maintien ou la levée des sanctions commerciales et financières imposées le 9 janvier au Mali.

Début juin, le Mali a fixé l’échéance de la transition à mars 2024 par décret.

(AFP)

TAGS