Mali : Le président reconnaît l’existence de contacts avec les jihadistes

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a reconnu lundi 10 février, pour la première fois, l’existence de contacts avec les groupes jihadistes, les justifiant par la nécessité d’explorer les voies d’une sortie de crise après huit années de guerre.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS