Mali : L’UE met un terme aux formations militaires

L’Union européenne a décidé lundi 11 avril de mettre un terme à ses missions de formation et d’entraînement de l’armée et de la garde nationale au Mali, mais va rester au Sahel et se déployer dans les pays voisins, a annoncé le chef de la diplomatie européenne.

“On arrête les missions de formation et les entraînements des forces armées
et de la garde nationale, mais nous allons poursuivre les formations sur les
lois de la guerre, car il faut que les militaires sachent que la guerre a des
lois et des règles du jeu”, a expliqué Josep Borrell à l’issue
d’une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE à Luxembourg.

“Les événements nous forcent à cette décision. Nous n’avons pas obtenu (de
la junte) les garanties demandées. Mais nous n’abandonnons pas le Sahel. Nous
allons nous déployer dans les pays voisins”, a-t-il expliqué.

Le principal problème posé à l’UE est la présence de mercenaires du groupe
russe Wagner, venus au Mali à l’appel de la junte, et la collaboration
d’unités de l’armée malienne formées par l’UE à leurs activités.

L’UE a engagé plusieurs centaines de militaires et d’experts dans deux
missions de formation au Mali, l’EUTM pour les forces armées et l’EUCAP
Sahel-Mali pour la police. Le mandat de l’EUCAP, approuvé en 2015, a été
prolongé au 31 janvier 2023. Celui de l’EUTM, depuis 2013, court jusqu’au 18
mai 2024.

(AFP)

TAGS