Mali : Cinq Casques bleus tués en trois jours

Quatre Casques bleus ivoiriens de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) ont été tués mercredi 13 janvier dans une attaque jihadiste contre leur convoi, a indiqué un responsable de la Minusma.

L’attaque est survenue au nord de Bambara Maoudé, sur l’axe entre Douentza (centre) et Tombouctou (nord-ouest), l’un des foyers de la violence polymorphe qui ensanglante le Sahel.

“Au cours d’une opération de sécurité, une compagnie de la Minusma a heurté (…) des engins explosifs improvisés (IED) avant d’être la cible de tirs par des hommes armés non identifiés”, a rapporté la Minusma dans un communiqué.

Deux jours plus tard, un Casque bleu est décédé après l’explosion d’une mine artisanale au passage d’un convoi de l’ONU dans le nord du Mali, de même source.

“Suite à l’explosion, deux Casques bleus ont été grièvement blessés” et “l’un d’eux a malheureusement succombé à ses blessures durant son évacuation médicale”, selon un communiqué qui précise que l’explosion a eu lieu “vers 15 heures” “aux environs de Tessalit, dans la région de Kidal”.

La nationalité du soldat tué n’a pas été dévoilée.

La Mission de l’ONU au Mali a perdu 146 de ses membres en raison d’actes hostiles depuis son déploiement en 2013; c’est la mission la plus meurtrière de l’ONU dans le monde. (D’après AFP)

TAGS