Mauritanie : Le français ne sera plus traduit au Parlement

Le Parlement de Mauritanie a décidé que les débats des députés ne seraient plus traduits en langue française, “faute de moyens”.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS