Mena : 51.000 enfants menacés par la perturbation des services de santé

L’ONU a averti que quelque 51.000 enfants de moins de cinq ans pourraient mourir au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (Mena) cette année si la perturbation des services essentiels de santé se prolonge, la pandémie de Covid-19 entravant notamment les vaccinations de routine.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS