Migrants : Le HCR critique “un certain aveuglement” des pays de l’UE dans la coopération avec Tripoli

Après la frappe contre des migrants près de Tripoli, qui a fait une cinquantaine de morts, l’envoyé spécial pour la Méditerranée centrale du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), Vincent Cochetel, juge problématique la poursuite du soutien inconditionnel de l’Europe aux garde-côtes libyens, soulignant qu’on ne peut continuer à “ignorer” les détentions arbitraires et les sévices que risquent les réfugiés dans ce pays. Entretien.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS