Mozambique : Au moins 33.000 personnes fuient les violences en une semaine

Au moins 33.000 personnes en une semaine ont fui les violences au nord du Mozambique, ravagé depuis trois ans par une insurrection jihadiste, a annoncé mardi 17 novembre l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS