MSF dénonce des taux “alarmants” de malnutrition parmi les migrants détenus à Tripoli

Médecins sans frontières (MSF) a dénoncé les conditions de détention “extrêmes” et des taux “alarmants” de malnutrition parmi les réfugiés et migrants qu’elle a pu rencontrer dans un centre de détention de Tripoli, en Libye.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com