Niger : 88 civils tués et 18.000 déplacés par Boko Haram en un mois

Quatre-vingt-huit civils ont été tués dans le sud-est du Niger dans des attaques du groupe jihadiste Boko Haram, qui ont contraint plus de 18.000 personnes à fuir leurs villages dans le seul mois de mars 2019, a indiqué l’ONU.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com