Niger : De plus en plus d’enfants tués ou recrutés par les groupes jihadistes

De plus en plus d’enfants sont tués ou recrutés par les groupes armés terroristes au Niger, en particulier dans les zones frontalières du Burkina Faso et du Mali où les attaques jihadistes se multiplient ces derniers mois, a dénoncé Amnesty International, lundi 13 septembre.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS