Niger : Le bilan des fortes précipitations monte à 70 morts et 206.000 sinistrés

Les fortes précipitations enregistrées au Niger depuis le mois de juin ont fait 70 morts et 206.457 sinistrés en date du 13 septembre sur l’ensemble du territoire, a annoncé jeudi le gouvernement.

Par ailleurs, 14.884 maisons ont été détruites dans ces inondations, qui ont également occasionné “la perte de gros et de petits ruminants, l’effondrement de latrines, de classes, de puits, de forages, de mosquées, d’infrastructures routières ainsi que la submersion d’aires de culture”, selon un communiqué du Conseil des ministres.

Les régions les plus touchées sont celles de Maradi, dans le sud-est, d’Agadez dans le nord désertique et Niamey, d’après les services de la Protection civile.

Le Niger est souvent confronté à des inondations dévastatrices pendant la saison des pluies (juin-septembre), qui occasionnent dans la plupart des cas d’importants dégâts humains et matériels.

En 2020, elles avaient fait plus de 70 morts et plus de 632.000 sinistrés, selon les autorités.

(Xinhua)

TAGS