Niger : L’UE verse 450.000 euros pour combattre l’épidémie de choléra

L’Union européenne (UE) a accordé au Niger une nouvelle aide d’urgence de 450.000 euros pour lutter contre l’épidémie de choléra qui sévit depuis plus de cinq mois et qui a fait 76 morts.
Sur ce montant, 275.000 euros iront au centre de traitement du choléra de Maradi, où l’ONG Alima offre un traitement médical gratuit, selon un communiqué de l’UE publié vendredi 23 novembre.
Par ailleurs, 175.000 euros seront affectés à l’Unicef pour assurer le traitement de l’eau, une mobilisation sociale avec des relais communautaires et la promotion des bonnes pratiques d’hygiène dans les écoles.
Cette aide d’urgence a pour objectif de “sauver des vies, d’éviter et de soulager la souffrance humaine et de préserver l’intégrité et la dignité humaine des personnes affectées par les catastrophes de cause naturelle ou humaine”, a indiqué l’UE.
Déclarée officiellement en juillet dans le district sanitaire de Madarounfa, situé dans la région de Maradi (centre-sud), l’épidémie s’est étendue par la suite aux régions de Dosso (ouest), Tahoua (centre) et Zinder (est). Elle a fait 76 morts sur 3.812 cas, selon un bilan officiel.
L’UE avait déjà alloué fin août 150.000 euros à la Croix-Rouge pour soutenir les premières victimes du choléra au Niger.