Niger : Neuf morts et plus de 20.000 sinistrés suites à de fortes précipitations

Les fortes précipitations enregistrées au Niger depuis le début de la saison des pluies en juin ont fait en date du lundi 20 juillet 9 morts et 20.174 sinistrés, a annoncé le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Elles ont en outre engendré d’importants dégâts matériels dans les régions de Dosso (sud-ouest), Maradi (centre-sud), Tahoua (centre) et Tillabéry (ouest).

Le ministère déplore ainsi “14 classes endommagées, 385 hectares d’aires de culture ensevelis, 192 greniers détruits, 710 pertes en têtes de bétail, 15 boutiques et 14 tonnes de vivres endommagées” et précise que plus de 2.000 habitations ont été détruites.

Début juillet, le gouvernement a alerté que “plus de 300.000 personnes sont menacées” cette année par “la crue du fleuve” Niger et “les eaux de ruissellement” à travers le pays.

Le Niger est souvent confronté à des inondations dévastatrices pendant la période des pluies (juin-septembre), qui occasionnent dans la plupart des cas d’importants dégâts humains et matériels, souvent accompagnés d’épidémies, notamment de paludisme et de choléra.

En 2019, les pluies ont fait près de 60 morts et plus de 210.000 sinistrés, selon les sources officielles.

TAGS