Nigeria : Grève des médecins de Lagos en pleine pandémie

Les médecins de Lagos, la plus grande ville du Nigeria, ont entamé lundi 13 juillet une grève d’avertissement de trois jours pour protester contre leurs conditions de travail, en soulignant que le personnel traitant le coronavirus n’était pas impliqué dans le mouvement.

Les médecins, à l’appel de leur organisation professionnelle, ont lancé
leur mouvement face au silence de autorités confrontées à leurs demandes de
hausse de salaires et d’amélioration de leurs conditions matérielles de
travail.

« Les indemnités professionnelles approuvées par le gouvernement fédéral
n’ont pas été approuvées par le gouvernement de Lagos pour ses médecins », a
expliqué un responsable syndical, Oluwajimi Sodipo, dans un communiqué.

L’arrêt de travail, a-t-il souligné, n’inclut pas les membres du syndicat
travaillant dans les services d’isolement pour coronavirus, malgré leur retard
de salaires.

Le Nigeria a jusqu’à présent enregistré plus de 32.500 cas de Covid-19 et
740 décès. La majorité des cas ont été recensés à Lagos, la plus grande ville
du pays avec quelque 20 millions d’habitants.

Plus de 800 agents de santé ont été infectés par le virus, selon
le Centre nigérian de contrôle des maladies.

TAGS