Nigeria : Sept ans après, une centaine de “filles de Chibok” toujours retenues

Sept ans après leur enlèvement dans une école du Nigeria par les jihadistes de Boko Haram, une centaine de “filles de Chibok” sont toujours portées disparues, a rappelé mercredi Amnesty International.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS