ONU : Le Niger et la Russie s’opposent sur le lien entre climat et sécurité

Le président du Niger, Mohamed Bazoum, a plaidé jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU en faveur d’une résolution établissant un lien formel entre le réchauffement climatique et la sécurité dans le monde, une proposition rejetée par la Russie, la Chine et l’Inde.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS