Pakistan : “Si nous confinons les villes, les gens mourront de faim”

Le Pakistan ne peut pas se permettre le confinement à grande échelle mis en oeuvre dans les villes occidentales pour tenter de freiner l’épidémie liée au coronavirus, a estimé mardi 17 mars le Premier ministre pakistanais Imran Khan.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS