PAM : “Nous sommes au bord d’une pandémie de faim”

Lors d’une visioconférence mardi 21 avril du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Covid-19, David Beasley, patron du PAM, a tracé un panorama très sombre de ce qui attend la planète, en exhortant la plus haute instance des Nations unies à décider rapidement d’actions pour contrer le mouvement.

David Beasley (Photo : ONU)

“Nous sommes au bord d’une pandémie de faim”, a-t-il dit. “Nous sommes non seulement confrontés à une pandémie de santé mondiale, mais aussi à une catastrophe humanitaire mondiale. Des millions de civils vivant dans des pays marqués par des conflits, dont de nombreuses femmes et enfants, risquent la famine, le spectre de la famine étant une possibilité très réelle et dangereuse”, a insisté David Beasley.

“Dans le pire des scénarios, nous pourrions avoir une famine dans une trentaine de pays. En fait, dans dix de ces pays, nous avons déjà plus d’un million de personnes dans chacun d’entre eux au bord de la famine”, a-t-il précisé, sans identifier les pays en question. (AFP)

TAGS