Pluies au Niger : 86 morts et plus de 120.000 sinistrés depuis juin

Les fortes pluies qui tombent au Niger depuis juin ont fait 86 morts, 114 blessés et 121.868 sinistrés, et d’autres sont attendues d’ici la fin du mois, ont indiqué samedi les autorités du pays.

Les victimes ont été tuées dans l’effondrement de leurs maisons, la plupart construites à base d’argile, ou des suites d’une noyade, selon les services de la Protection civile.

Le bilan des inondations fait également état de la mort de 654 têtes de bétail, ainsi que de la destruction de 24 salles de classe, de 144 greniers et de 14.475 tonnes de vivres.

Les régions les plus touchées sont celles de Maradi (centre-sud), Zinder (centre-est), ainsi que Tillabéri (sud-ouest) et Tahoua (ouest).

Le gouvernement nigérien et ses partenaires assurent avoir distribué plus 628 tonnes de céréales aux personnes sinistrées. L’Unicef dit elle avoir fourni 2.500 kits de biens non alimentaires.

Nouvelles précipitations à venir

Les services météorologiques annoncent de nouvelles grosses précipitations dans le pays jusqu’à la fin septembre.

A Niamey, une crue du fleuve Niger est à redouter, en raison du niveau des eaux qui « évolue très rapidement vers la cote d’alerte », prévient l’Autorité du bassin du Niger (ABN).

Dans la capitale de 2 millions d’habitants, les fortes pluies sont souvent à l’origine de crues mortelles du fleuve.

L’ABN appelle les habitants vivant près du fleuve « à observer une vigilance particulière » et « à évacuer les zones inondables ».

En 2021, la saison des pluies avait causé la mort d’au moins 70 personnes et fait plus de 200.000 sinistrés. Il pourrait y en avoir au moins 350.000 cette année, selon l’ONU.

(Agences)

TAGS