Une quarantaine d’humanitaires meurent dans le crash en Ethiopie

Plus de 20 employés des Nations unies et une vingtaine de membres d’ONG ont péri dans le crash du vol Addis Abeba-Nairobi d’Ethiopian Airlines, dimanche 10 mars, qui a fait un total de 157 morts.

Des secouristes sur le lieu du crash d’Ethiopian Airlines (Photo : Xinhua)

Parmi les victimes figurent au moins six membres du Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE), sept du Programme alimentaire mondial (PAM), deux autres du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), autant de l’Union internationale des télécommunications (UIT), un de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et un autre de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Soudan du Sud.

En outre, la Banque mondiale et la Mission d’assistance des Nations unies en Somalie (UNSOM) ont chacune perdu un membre de leur personnel. Six membres de l’Office des Nations unies à Nairobi ont également perdu la vie, selon le Département de la sécurité et de la sûreté des Nations unies au Kenya.

Nairobi est un important centre d’implantation des Nations unies en Afrique: la capitale kényane abrite les sièges de deux agences onusiennes (Environnement et Habitat) et les sièges régionaux d’agences comme le PAM ou le HCR, très actifs dans des pays alentour comme le Soudan du Sud ou la Somalie.

Plusieurs des victimes se rendaient à Nairobi pour assister à une conférence des Nations unies sur l’environnement prévue du 11 au 15 mars.

Des membres d’ONG ont aussi péri dans l’accident: quatre employés éthiopiens de CRS, qui se rendaient au Kenya pour y suivre une formation; une employé kényane de Computer Aid International; une employée de Civil Rights Defenders, basée à Stockholm; une employée de Care; un agent de Save the Children Danemark; deux membres du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC); un agent de la Coopération suédoise (SIDA); et une employée de la Croix-Rouge norvégienne.

Voici ce que l’on sait sur quelques-uns des 157 passagers et membres de l’équipage décédés dans cet accident, par nationalités:

CANADA
Parmi les victimes identifiées par les médias canadiens grâce aux témoignages de leurs proches:
– Danielle Moore, 24 ans, une jeune militante écologiste habitant Winnipeg (Manitoba), invitée à l’Assemblée de l’ONU pour l’environnement.
– Peter deMarsh, président de l’International family forestry alliance (IFFA), une organisation qui dit représenter 25 millions de propriétaires de forêts dans le monde et milite pour la durabilité.
– Jessica Hyba, du HCR.

FRANCE
Neuf Français sont morts dans l’accident, selon le ministère des Affaires étrangères, qui ne communique “aucune information à caractère personnel (…) par souci de protéger la vie privée des victimes et de leurs proches”.

Selon les médias, au moins deux jeunes humanitaires, l’une travaillant pour une ONG française, l’autre pour une ONG suisse, se trouvaient dans l’appareil.

ITALIE
– Sebastiano Tusa, 66 ans, archéologue marin réputé, conseiller aux affaires culturelles de la région Sicile dont il est originaire. Il était en route pour le compte de l’Unesco à Nairobi, où il devait participer à un projet de recherche archéologique en mer.
– Virginia Chimenti, 26 ans, originaire de Rome, travaillait pour le PAM, comme Maria Pilar Buzzetti, 30 ans, et Rosemary Bundi, Italienne d’origine africaine.
– Carlo Spini et sa femme Gabriella Vigiani, respectivement âgés de 75 et 74 ans, retraités, étaient engagés dans une ONG d’aide à l’Afrique, Africa Tremila. Matteo Ravasio, comptable de 52 ans, oeuvrait aussi pour Africa Tremila.
– Paolo Dieci, 58 ans, coopérant italien, présidait le Comité international pour le développement des peuples et le réseau Link 2014, regroupant 14 ONG italiennes, et se rendait souvent en Ethiopie.

ESPAGNE
– Parmi les deux victimes espagnoles figure une jeune femme de 32 ans, Pilar Martínez Docampo, coopérante d’une ONG en Ethiopie.

AUTRICHE
Trois médecins autrichiens d’une trentaine d’années étaient à bord de l’avion. “Ils se rendaient à Zanzibar pour apporter leur aide”, a indiqué la ministre autrichienne des Affaires étrangères.

ALLEMAGNE
Une jeune allemande, Anne-Katrin Feigl, travaillant pour l’OIM, était en route pour suivre une formation à Nairobi.

SERBIE
Le Serbe Djordje Vdovic, 54 ans, qui travaillait pour le PAM, est décédé dans le crash.

IRLANDE
Michael Ryan, un ingénieur irlandais, travaillait pour le PAM.

ROYAUME-UNI
– Joanna Toole, 36 ans, travaillait pour la FAO.

NORVEGE
– La Croix-Rouge norvégienne a déploré la disparition d’une employée, une Norvégienne de 28 ans, Karoline Aadland.
– Une trentenaire franco-britannique, Sarah Auffret, qui travaillait à Tromsø (nord de la Norvège) pour l’Association des opérateurs de croisières dans l’Arctique (AECO), se rendait à Nairobi pour discuter du nettoyage des océans, selon l’AECO. (Le JD avec agences)