Plus de 23% des Nigériens souffrent de drépanocytose

Environ 23,2% des Nigériens souffrent de drépanocytose, a déclaré mercredi 19 juin le ministre nigérien de la Santé publique, Idi Illiassou Maïnassara, à l’occasion de la célébration de la 10e édition de la Journée internationale de lutte contre cette maladie.

Au Niger, la drépanocytose constitue un problème majeur de santé publique, a affirmé M. Maïnassara.

Un Centre national de référence a été créé en 2009 à Niamey, qui a pour mission notamment la prise en charge médicale, psychologique et sociale des sujets drépanocytaires ainsi que la formation des professionnels de santé, a-t-il rappelé.

A l’occasion de cette journée, une campagne de sensibilisation, suivie d’un dépistage gratuit destiné aux jeunes, a été organisée dans certains centres de santé de Niamey. (Xinhua)

TOUTE L’ACTUALITE SUR LE NIGER