Plus de 50.000 déplacés dans l’ouest du Niger

Plus de 50.000 personnes ont été forcées à se déplacer depuis janvier dans les régions de Tillabéri et Tahoua (ouest du Niger), une zone instable frontalière du Mali et théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes, a annoncé l’ONU.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com