Plus de la moitié des enfants réfugiés ne sont pas scolarisés

Sur les 7,1 millions d’enfants réfugiés en âge d’être scolarisés dans le monde, 3,7 millions, soit plus de la moitié, ne vont pas à l’école, a indiqué vendredi 30 août le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Des enfants syriens réfugiés en Jordanie (Photo : Xinhua/Archives)

Selon un rapport intitulé “Redoubler d’efforts: l’éducation des réfugiés en crise”, plus les enfants grandissent, plus les obstacles qui les empêchent d’accéder à l’éducation deviennent difficiles à surmonter.

Seulement 63% des enfants réfugiés fréquentent l’école primaire, contre 91% en moyenne dans le monde.

A travers le monde, 84% des adolescents effectuent des études secondaires, contrairement à 24% des réfugiés, selon le document.

“Nous manquons à notre devoir”

“L’école accorde une deuxième chance aux réfugiés”, a souligné Filippo Grandi, Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés. “Nous manquons à notre devoir à l’égard des réfugiés en ne leur donnant pas la possibilité de développer les compétences et les connaissances qui leur sont nécessaires pour préparer leur avenir”.

La chute marquée de la fréquentation scolaire des enfants réfugiés entre le primaire et le secondaire est la conséquence directe du manque de financements pour l’éducation des réfugiés, estime le HCR, tout en appelant les gouvernements, le secteur privé, les organisations éducatives et les donateurs à accorder leur soutien financier à une nouvelle initiative visant à relancer l’éducation secondaire pour les enfants réfugiés.

Ce nouveau rapport demande également que les réfugiés soient inclus dans les systèmes nationaux d’éducation – plutôt que de les cantonner dans des écoles parallèles informelles. (Xinhua)

TAGS