Plus de la moitié des Libanais risquent une pénurie alimentaire d’ici fin 2020

Plus de la moitié de la population du Liban risque de manquer d’alimentation de base d’ici la fin de l’année en raison de l’aggravation de la crise économique dans le pays et de la destruction d’une grande partie du port de Beyrouth, a averti l’ONU dimanche 30 août.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS