Covid : Privés d’emploi et d’avion, des travailleurs migrants coincés en Irak

Cela fait trois mois que Rajib Cheikh n’a plus de salaire. Depuis peu, son employeur a même cessé de lui donner à manger. Pour la première fois, ce Bangladais venu en Irak pour nourrir les siens a dû demander de l’argent à sa famille…

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS