Procès du putsch au Burkina : 20 ans de prison pour Diendéré, 10 ans pour Bassolé

Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, accusés d’être les cerveaux du coup d’Etat manqué de 2015 au Burkina Faso, ont été condamnés respectivement à 20 et 10 ans de prison lundi 2 septembre par le tribunal militaire de Ouagadougou.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS